1 tagged article Littérature enfantine

Alice au pays des Merveilles 02/02/2014

Lewis Carroll
173 pages 
★★★☆☆
 
Alice au pays des Merveilles
 
"Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d'un bond car, en un éclair, elle réalisa qu'elle n'avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s'engouffrer dans un vaste terrier sous la haie."
Pourquoi Alice s'étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de C½ur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C'est au pays des merveilles que l'a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique.

Alice au pays des Merveilles est une histoire que tout le monde connaît. Petite, j'adorais le Disney, puis la version fantastique de Tim Burton. C'est donc tout naturellement que j'ai voulu découvrir le court roman duquel sont adaptés ces films. De plus, j'ai dans ma PAL Alice au pays des zombies, et je voulais à tout pris lire l'original avant de découvrir ce roman.

La célèbre histoire raconte le récit de la jeune Alice, petite fille qui, voulant poursuivre un lapin avec une montre à gousset, va tomber dans un trou, et va atterri dans un tout autre monde, bien étrange et complètement loufoque. Elle va grandir, rapetisser  rencontrer des animaux qui parlent, nager dans ses propres larmes, se retrouver coincer dans une maison, faire une partie de croquet avec des cartes de jeu... Bref, elle aura des tas d'aventures complètement folles.

J'avoue que j'étais un peu déçue de l'histoire, sûrement parce que je m'attendais à mieux. Les différentes adaptations que j'avais me faisaient attendre un roman plein d'aventures et de bagarres, mais, finalement, ce récit reste un conte pour enfant : il faut bien sûr le prendre au millième degré si le lecteur de plus de 15 ans souhaite prendre du plaisir à le lire. Au final, j'avoue que j'ai bien aimé ma lecture, bien qu'elle ait été très courte. Alice est une petite fille intrépide et bien naïve, et j'avoue qu'elle m'a beaucoup agacée par moment. Ma scène préféré est sûrement la scène du thé avec le Chapelier et le Lièvre de Mars, que j'ai trouvé hilarante.

Petit "hors-sujet" : cette lecture a été ma première lecture avec mon eReader (une liseuse Kobo de chez Fnac), et ma lecture a été vraiment agréable. Ca ne m'a pas du tout abimé les yeux et je suis bien contente d'avoir acheté cette liseuse, c'est vraiment très pratique !

En conclusion, une lecture assez rafraîchissante, même si ça a été une petite déception.
Alice au pays des Merveilles
Alice au pays des Merveilles

"Et cette fois, il disparut très lentement, en commençant par le bout de la queue et en finissant par le sourire, qui resta un bon bout de temps quand tout le reste eut disparu.
"Ma parole ! pensa Alice, j'ai souvent vu un chat sans un sourire, mais jamais un sourire sans chat !... C'est la chose la plus curieuse que j'aie jamais vue de ma vie !"
"

Tags : Lewis Carroll - Conte - Littérature enfantine - Jeunesse