7 tagged articles Romance

Et si c'était vrai... 02/12/2012

Marc Levy
256 pages
★★★☆☆
Et si c'était vrai...

Lauren est dans le coma, c'est indéniable. Mais elle est aussi dans le placard d'Arthur, un peu comme un fantôme, cela est tout aussi indéniable... Arthur, en tout cas, est bien obligé de l'admettre : il la voit, l'entend, la comprend et finit même par l'aimer. Mais que peut-on espérer d'un fantôme que l'on est le seul à distinguer ? On ne tombe pas amoureux d'un mirage, on ne force pas son meilleur ami à dérober une ambulance pour kidnapper un corps dans le coma, on ne ment pas à la police pour sauver une ombre, et pourtant... Marc Levy signe ici un premier roman particulièrement grisant, qui s'amuse du lecteur et de ses certitudes, toujours avec légèreté : comme Arthur, on se laisse prendre au jeu de Lauren, et comme lui, on finit par se dire, entre deux rebondissements : Et si c'était vrai....

Ce livre est assez simple mais avec une histoire assez originale je trouve. Les personnages de Lauren et Arthur sont terriblement attachants, et jusqu'à la fin on se demande ce qui va arriver à ses deux improbables amants. J'ai eu du mal à le lire, je l'avoue. Des fois je lisais plusieurs chapitres d'un coup, d'autres fois j'avais du mal à tourner une page. Le livre est en fait un rassemblement de pages avec 40% de dialogue, 40% de citations philosophiques sur la vie et 20% d'action, ce qui m'a un peu déçue. Mais l'histoire en reste magnifique et j'avoue que j'ai laissé aller une petite larme à la fin. D'ailleurs, on ne s'y attend pas à cette fin. Bref, je vous le conseille pour une lecture légère et si vous avez le temps. Pour ma part, j'ai le tome 2 dans ma PAL mais je vais attendre un peu avant de le lire.


Avis de mes partenaires : iciici et .



Et si c'était vrai...

Tags : Marc Levy - Romance

Et si c'était vrai..., tome 2 : Vous revoir 26/12/2012

Marc Levy
341 pages
★★★★☆
Et si c'était vrai..., tome 2 : Vous revoir

Si la vie offrait à Arthur et à Lauren une seconde chance de se revoir, sauraient-ils prendre tous les risques pour la saisir ? Avec cette comédie romantique, Marc Levy retrouve les personnages de son premier roman, Et si c'était vrai..., et nous entraîne dans une nouvelle aventure, faite d'humour et d'imprévus... " Un matin, il m'a promis de me raconter une histoire incroyable, et il a disparu. " Lauren. " Nous avons vécu le début d'une histoire, elle était comme une promesse que la vie n'a pas tenue ; moi je tiens toujours mes promesses. " Arthur.

La plupart des avis que j'ai pu lire sur ce livre disait tous qu'ils l'avaient bien moins aimé que le 1. Étrangement, moi qui avais moyennement aimé le 1, j'ai beaucoup aimé celui-là ! On retrouve Arthur et Lauren chacun de leur côté : Arthur qui revient de deux années à Paris et Lauren, toujours aussi studieuse, qui s'apprête à passer titulaire et qui sort avec un petit copain qu'elle n'aime pas.  Jusqu'à la moitié du livre, Levy s'amuse de nous en les faisant se rater à quelques minutes près à plusieurs endroits différents. Jusqu'à, évidemment qu'ils se retrouvent, dans des circonstances qui nous sont assez familières.
J'ai eu les larmes aux yeux à de nombreuses reprises, contrairement au 1. Même s'il y a de nombreuses ressemblances avec le tome 1, j'ai largement préféré celui-ci. Et je trouve que la fin, à laquelle on s'attend pas mal tout de même, est magnifiquement bien écrite. Par contre, ce qui m'a assez gêné tout au long du livre, c'est les points de vue de tous les personnages : Levy aurait pu se contenter de nous donner ceux de Arthur ou Lauren, mais non !, ce serait trop simple... On a celui de l'entourage au complet des deux personnages principaux, ce qui se révèle assez... lassant.
J'ai quand même beaucoup aimé ce tome-ci, et même si je l'ai commencé peut motivée, j'en suis en réalité assez contente et je suggère à tout le monde de lire la suite !

Et si c'était vrai..., tome 2 : Vous revoir

Tags : Marc Levy - Et si c'était vrai... - Romance

L'écume des jours 28/08/2013

Boris Vian
192 pages
★★★★☆

L'Ecume des jours : ce titre léger et lumineux annonce une histoire d'amour drôle ou grinçante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans.
C'est un conte de l'époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, merveilleux et fantastique, féerique et déchirant. Dans cette ½uvre d'une modernité insolente, l'une des plus célèbres du XXe siècle et livre-culte depuis plus de trente ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, le cauchemar va jusqu'au bout du désespoir.
Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l'amour absolu et la musique des noirs américains...

L'écume des jours est un des livres qui m'intriguait le plus, je pense. Ma mère me répétait tout le temps qu'il était vraiment bien et que je me devais de le lire. Donc j'ai profité d'un vide-grenier pour acheter cette vieille édition à un prix minime.
Pendant la première partie du livre, le lecteur s'habitue progressivement à la plume de Vian qui a fait naître ce monde fantastique et farfelu. En effet, le monde où  vivent Colin, Chloé, Nicolas, Isis, Chick, Alise et la souris est peuplé d'inventions fascinantes et de situations hilarantes. A première vue, ce livre est frais et respire le bonheur, incarné par des couples comme Colin et Chloé ou Chick et Alise.
Mais dans la deuxième partie, l'auteur nous fait découvrir "la face cachée" de son univers. Chloé tombe malade (un nénuphar pousse dans son poumon), Chick se ruine pour son écrivain favori, Jean-Sol Partre (je sais que ce nom vous dit quelque chose)... Bref, tout va mal pour nos héros. J'ai préféré cette partie du roman, moins gnangnan, plus... réelle.
J'ai adoré toutes les métaphores et les images poétiques que Vian a glissé dans son ½uvre. Au final, même si j'ai mis du temps à le lire, j'ai plutôt apprécié ma lecture, et je conseille à tout le monde de lire cet "ovni" des classiques.

Tags : Boris Vian - 10/18 - Conte - Romance - Moderne - XXème siècle - Comique - Fantastique

The Luxe, tome 3 : Tricheuses 06/11/2013

Anna Godbersen
422 pages
★★★★☆
 
The Luxe, tome 3 : Tricheuses
 
Bien qu'Elizabeth Holland ait fait son retour à New York, c'est toujours sa soeur Diana qui illumine les soirées de la haute société. Et ce, malgré le mariage de son amoureux secret, Henry, avec l'éternelle rivale des soeurs Holland, la vénéneuse Penelope. En réalité, Henry est toujours épris de Diana, mais Penelope l'a soumis à un odieux chantage. Quant à Lina, l'ambitieuse ex-femme de chambre, elle continue son incroyable ascension sociale... à ses risques et périls.
Retour à Manhattan en 1900, là où règnent les scandales de la Haute-Société.

Cela faisait un bon bout de temps que j'avais lu les deux premiers tomes de cette saga, et je ne vous cache pas que j'étais un peu anxieuse de lire le troisième. Mais, à mon grand étonnement, je suis de suite rentrée dans l'univers du vieux Manhattan dépeint par Godbersen, et ce livre a même frôlé le coup de c½ur.
On retrouve chacun des protagonistes des deux premiers tomes, tous malheureux à leur façon : Penelope et Henry sont mariés, Diana se sent seule et rejetée, Elizabeth est toujours en deuil de Will et Lina continue à tenter de creuser une bonne fois pour toute sa place dans la Haute-Société new-yorkaise du XXème siècle. Jusqu'au jour où les jeunes mariés Schoonmaker vont décider d'organiser un voyage en Floride, où sera réuni tout ce beau monde... pour le meilleur et pour le pire.
J'ai adoré me replonger dans l'univers scandaleux de cette saga, qui m'avait beaucoup manqué. J'avais oublié à quel point l'époque était formidablement bien décrite par l'auteure. On se laisse aller au défilé des belles robes et des jolis sourires, qui cachent pourtant si bien le malheur de cette jeunesse dorée. En effet, ce tome-là est incroyablement pessimiste, rien ne se passe comme le veut le lecteur. D'un côté, ça m'a donné encore plus envie de lire le tome 4, pour enfin voir si cela va bien se finir pour nos héros ou pas.
J'adore toujours autant Elizabeth et Teddy, qui restent mes deux personnages préférés. J'espère vraiment qu'ils vont finir par être heureux dans le quatrième tome, car je crois que c'est les deux seuls qui le méritent réellement. Carolina m'insupporte au plus au moins, dès qu'il y avait un chapitre selon son point de vue, je n'avais qu'une envie : l'étrangler. Je n'aime pas tellement Pénélope aussi, mais je la trouve formidable dans le rôle de garce prête à tout pour avoir ce qu'elle veut.
Le seul bémol de ce roman : certains passages sont un tout petits peu trop longs, et d'autre décidément trop courts. Mais c'est vraiment minime, le roman en général est vraiment bien, et les pages se tournent quasiment d'elles-même.
En conclusion : si vous aussi vous raffolez des romans se passant au XXème siècle plein de scandales et de complots, jetez-vous sur cette saga, qui est simplement exquise.

The Luxe, tome 3 : Tricheuses
The Luxe, tome 3 : Tricheuses


"Toujours est-il que je ne peux pas m'éterniser ici, à rêvasser devant les jeunes dames qui se pavanent dans leurs nouvelles robes, et à boire de quatre heures de l'après-midi à quatre heures du matin. Non, ce ne serait pas faire un bon usage de ma vie. Je refuse de fuir le danger ; être un homme, ce n'est pas ça. Regarder la vie en face, affronter l'adversité et aller de l'avant, c'est cela le devoir d'un homme."

Tags : Anna Godbersen - The Luxe - Jeunesse - Romance

Les Liaisons dangereuses 19/01/2014

Choderlos de Laclos
464 pages
★★★★☆
 
Les Liaisons dangereuses
 
La jeune Cécile Volanges quitte son couvent pour faire l'apprentissage du monde et épouser le comte de Gercourt, mais une de ses parentes, la marquise de Merteuil, entend profiter de ce projet de mariage pour se venger d'une infidélité que lui a faite autrefois Gercourt. Elle charge donc son complice, le vicomte de Valmont, de pervertir Cécile avant ses noces. Mais loin de Paris, dans le château de sa vieille tante, Valmont s'est de son côté mis en tête de séduire la dévote présidente de Tourvel, et une idylle bientôt se noue entre la « petite Volanges » et le jeune Danceny.

Les Liaisons dangereuses est un livre que je devais lire en prescription scolaire, en prévision de mon bac de français à la fin de l'année. J'avoue qu'au début, il ne me tentait pas vraiment. Les 400 pages m'ont d'abord fait assez peur, je pensais mettre 10 ans à le lire. Et bien, en réalité, pas du tout !

Ce roman nous raconte l'histoire de plusieurs personnages grâce à des lettres échangés entre eux. Entre autres, nous avons la jeune Cécile, une jeune femme sortant du couvent pour se lancer dans l'apprentissage du monde. Elle est fiancée au compte de Gercourt, qu'elle n'a jamais rencontré. Mais, la petite, fraîche et innocente, va tomber amoureuse de son professeur de solfège, le Chevalier Danceny. La Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont, personnages stratèges et libertins, vont profiter de la jeune fille et créer de nombreuses liaisons, qui deviendront une espèce de jeu pour eux. Un jeu de liaisons dangereuses.

Déjà, les personnages : wouah ! Chacun des personnages est très complet : la jeune Cécile, le romantique Danceny, le séduisant Valmont, la prude de Tourvel et la machiavélique Merteui. On adore détester Merteuil et Valmont, tandis qu'on plaint les trois victimes de leur jeu. J'avoue avoir eu un petit coup de coeur pour Valmont : son personnage est beaucoup plus profond qu'il n'en a l'air, et il a bien une part d'humanité au fond de lui, grâce à sa liaison avec de Tourvel. A l'inverse, le personnage que j'ai le moins aimé est la Marquise, une femme horrible et qui ne pense qu'à son propre intérêt.

Sinon, j'ai adoré toutes ces relations qui se mêlent et s'emmêlent. Certaines sont faites de  haine (Merteuil et Valmont), d'autres de vengeance (Valmont et Cécile), d'autres encore d'attirance (Valmont et de Tourvel), mais une seule est faite de réel amour (celle de Cécile et Danceny). Cette dernière apporte beaucoup de fraîcheur et d'innocence au livre, et j'avoue que j'étais émue à chacune des lettres que s'échangeaient les deux amoureux.

J'ai adoré le fait que ce livre soit un roman épistolaire. Ca permet de voir les réels sentiments des personnages, d'observer à quel point ils mentent ou ils disent la vérité. En bref, j'ai adoré ma lecture, qui m'a très agréablement surprise. Je le conseille à tous les romantiques (ou non) dans l'âme.

Les Liaisons dangereuses
Les Liaisons dangereuses


"Nos amusements, nos rires, tout cela, vois-tu, ce ne sont que des jeux d'enfants ; il n'en reste rien après qu'ils sont passés. Mais l'amour, ah ! l'amour ! un mot, un regard, seulement de le savoir là, eh bien ! c'est le bonheur. Quand je vois Danceny, je ne désire plus rien ; quand je ne le vois pas, je ne désire que lui. (...) C'est comme un tourment, et ce tourment-là fait un plaisir inexprimable."

Tags : Choderlos de Laclos - Classique - Littérature française - Romance